Sensitive Shiatsu
le shiatsu au féminin

Qu’est-ce que le Sensitive Shiatsu ?

Le Sensitive Shiatsu est une méthode, une pédagogie d’enseignement du Shiatsu, créée par Barbara Aubry et mise en place tout le long de sa carrière de formatrice.

Une discipline dans la lignée Ohashi-Masunaga

Il existe de nombreux styles de shiatsu, du plus traditionnel aux inspirations venant des arts martiaux, de la Médecine Traditionnelle Chinoise ou encore de maîtres  de Shiatsu comme Namikoshi, Masunaga ou Tokuda. L’Art du Toucher oriente son enseignement dans la lignée Ohashi-Masunaga.

C’est en découvrant le travail d’Ohashi, intégrant le mouvement, la grâce et le bien-être du praticien, que Barbara Aubry a trouvé son style. Elle a permis à Ohashi d’enseigner en France en créant la première école Ohashiatsu francophone, pour ensuite développer le style Sensitive Shiatsu en collaboration avec Julia Metzmacher.

L’approche Sensitive chérit particulièrement la vision du Setsushin, le toucher empathique de Masunaga. C’est un contact qui implique de se connecter à sa sensibilité primitive pour écouter et percevoir la nature profonde du receveur. Après écoute des zones réflexes du dos ou du ventre, le praticien met en place sa séance, ce qui rend chaque séance unique.

Le praticien a recours à ses mains, paumes, coudes et genoux pour son travail de pression sur les méridiens et les points d’acupuncture. Des mobilisations et étirements complètent le dispositif pour tonifier ou disperser l’énergie.

Le Sensitive Shiatsu utilise aussi les principes de la Médecine Traditionnelle Chinoise, en particulier l’approche des 5 éléments pour comprendre l’univers de chaque méridien, ses influences et comment les nourrir ou apaiser.

Une approche féminine et sensorielle du shiatsu

Le Sensitive Shiatsu est nourri par une vision féminine basée sur l’intuition, l’écoute et les sens.
En Occident, la transmission de ce qu’est l’énergie, ses lois, ses mouvements et ses archétypes fait d’abord appel aux facultés cognitives des stagiaires. Or le Shiatsu se pratique avec ses mains, son cœur, son intuition. Par le toucher, on entre dans une communication non verbale de cœur à cœur. Le mental trouve bien sûr sa place avant et après une séance, dans l’observation et l’analyse de la personnalité du client, et dans la définition d’un parcours d’accompagnement, mais pas pendant la séance.

Barbara Aubry a donc imaginé une pédagogie libre, poétique, amusante et vivante qui change continuellement selon les besoins du groupe.

Conçu pour rechercher un apprentissage par le ressenti et moins par le mental, le Sensitive Shiatsu est une méthode pluridisciplinaire. Elle transmet les principes de la Médecine Traditionnelle Chinoise, la théorie et la pratique du Shiatsu grâce à l’utilisation d’outils sensoriels, d’exercices de centrage, des jeux et de la danse, et l’intégration d’une vision psycho-émotionnelle de la relation d’aide.


Le Sensitive Shiatsu se distingue du Shiatsu traditionnel, plus axé sur la mémorisation de protocoles, de points et de théorie.

Les bienfaits du Sensitive Shiatsu

Conçu pour rechercher un apprentissage des principes de la médecine chinoise moins abstrait, le Sensitive Shiatsu aide les stagiaires à travailler sur les autres et sur eux-mêmes :

  • apprendre le toucher et ses bienfaits,
  • comprendre l’énergie du « Ki », la sentir, la ressentir, connaître les méridiens et les circulations d’énergie, appréhender les tensions et les blocages du corps,
  • développer une meilleure écoute et compréhension de soi et des autres,
  • faire confiance à son intuition.
 
Cette approche offre également la liberté d’enrichir sa pratique avec d’autres techniques corporelles de bien-être, permettant à chacun de trouver sa résonance et son style de manière créative.

SE FORMER en Sensitive shiatsu

Shiatsu Kyo-Jitsu